Créer, oui, mais pourquoi, pour qui?

La démarche qui consiste à s'exprimer sur un support, qu'il s'agisse d'une toile, d'un bloc de marbre ou de n'importe quoi d'autre, est un acte de liberté, qui répond d'abord à un besoin: c'est un acte mystérieux, que l'on pourrait balayer d'un revers de main, au vu des misères et des urgences du monde, et pourtant de tout temps il y a eu des gens pour qui cela comptait avant tout et par dessus tout.

C'est donc bien qu'il s'agit de quelque chose d'important.

C'est pourquoi il ne faut pas galvauder cet acte: l'acte de création témoigne de ce que nous portons en nous, de notre état d'être.
 
C'est aussi une bouteille à la mer en direction de ceux qui vont voir nos réalisations..il y a là un autre mystère qui est cette correspondance qui peut se nouer entre une oeuvre et son "regardeur", un lien mystérieux là aussi, qui relève de la sensibilité, de l'écho à des sensations vécues, et qui peut aller jusqu'à provoquer un choc émotionnel.

Responsabilité de l'artiste donc sur ce qu'il souhaite dire, et sur la manière dont il l'exprime...